Journée nationale des moulins 23 juin 2019

Fête du moulin de Hundsbach le 23 juin 2019

Moulin de Hundsbach (68)

Journée nationale des moulins

Dimanche 23 juin 2019

de 10h à 20h

concert double face

 

 *  3 concerts par l’ensemble Double Face,

« Renaissance toute ! » par

Marie Marzullo, cornets et flûtes,

Friederike Schulz, chant et vièle,

Bernard Revel, luth et guitare (à 15h, 16h 15 et 17h 30)

un concert-découverte autour de la Renaissance.

Ces musiciens vous embarquent pour une plongée plaisir dans un monde musical très coloré, aux instruments de musique variés et insolites.

Chansons tendres ou gaillardes, airs à boire ou à danser …

Le XVI° siècle s’illustre par des airs qui ont traversé les siècles de façon étonnante, sans  jamais cesser d’être sources d’inspiration pour les générations suivantes, au point qu’un grand nombre de standards de la musique de variété actuelle reprend -souvent sans le savoir- des harmonies et des thèmes vieux de cinq siècles !

Pour aller à la rencontre de ce répertoire séduisant et amusant, les musiciens prendront le temps de raconter et d’éclairer ce qu’ils vous feront entendre, de présenter les instruments, et de commenter les pièces pour accompagner votre dégustation musicale, en ne souhaitant qu’une chose : vous donner envie d’y revenir !

* Exposition artistique : travaux des jeunes talents de la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin)

Expo étudiants de la HEAR

Trois de ces artistes, étudiantes à la HEAR,  sont originaires d’Extrême Orient. Elles y  ont entamé leur cursus de formation artistique.  Attirées par l’art occidental, elles cherchent à explorer, à leur manière, les différences et les liens possibles entre ces  cultures si différentes.  

Hyesung YUNG

Son  travail questionne l’espace. « À l’intérieur de celui-ci, de nouvelles surfaces émergent avec des points, des lignes et un minimum de couleur, où je recherche ce qui est  entre le visible et l’invisible. En général, on regarde les choses et après on constate qu’elles existent. Il y a ce qu’on peut voir immédiatement, ce qu’on découvre avec le temps, toutes ces petites choses qui apparaissent avec le temps, dans la tranquillité du regard ».

Ses tableaux explorent « la différence entre visible et invisible, pour ressentir la présence créée par le passage de l’une à l’autre posture, où il n’y a pas de hiérarchie au sein de ce qui est, dans son travail comme dans la vie ». À partir de cette posture, elle attend de « ressentir l’existence de quelque chose, (…)  cherche ses images et ses paysages dans l’espace comme une observatrice, non pas comme une créatrice ».

(Exposition  au1er étage du moulin)

Yu XIONG

Son projet est le fruit d’une recherche pour  « élucider  sa situation en France, consciente d’être  imprégnée de deux cultures très différentes :  la culture traditionnelle chinoise  et  la culture artistique occidentale ».

Ainsi son travail de design textile tisse une trame originale qui symbolise les liens, et qui tente des rapprochements, des liaisons…

(Exposition au 1er étage du moulin)

Alexia VETTORI

Son travail se concentre sur la notion de séparation, « d’intime et d’extime », ainsi que la notion de présence au monde « par l’illumination, l’état de grâce, sorte d’expérience mystique, tour à tour nommée Kairos ou encore Temps sacré, Temps du mythe ».

La composition de l’œuvre prend une place importante dans son travail, ainsi que la relation à l’espace. Elle s’intéresse également au concept de changement, de devenir, au sacrifice, aux rites, à la purification. Un travail photo et vidéo parsemé de poésies.

(Vidéo et exposition dans l’appentis du moulin)

Shoyung PARK

Ses recherches dans le domaine du design explorent des directions multiples, avec un travail très créatif sur des thèmes comme les ombres, les poissons artificiels, les mythes ou les chaises…

« Les chaises ont d’après moi un caractère anthropomorphique, avec leurs quatre membres, leur corps et leur tête. Mais que se passe-t-il si celles-ci prennent vie, se déforment, dansent et s’enchevêtrent pour adopter des attitudes plus humaines ?

Une chaise est faite pour recevoir/accueillir un corps humain. Elle est autant ergonomique qu’anthropomorphique. De la même façon qu’elles s’adaptent à nous, j’ai voulu qu’elles  s’étirent et se déforment pour s’adapter aux objets de mon quotidien. »

(Exposition dans la grange du moulin)

* Visite guidée : à 14h

* Démonstration de mouture : à 15h30

Buvette, pâtisseries

Tartes flambées (à partir de 16h)

Entrée gratuite

 

 

 

affiche avec logos(1)